PDFImprimerEnvoyer

Jour 21 : des voiles et un fort

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Départ vers midi de St Jacut de la mer pour une étape vers St Briac-sur-Mer via les Hébihens. Je n'avais jusqu'ici vu autant de bateaux sur un plan d'eau (pourtant j'en ai vu en 3 semaines).

Il y des :

- voileux heureux : ils naviguent sur des croiseurs ou des vieux gréements, profitant de la brise et de la glisse. Il passent près de moi en douceur avec un sourire et un signe de la main.

- voileux sportifs : ils naviguent sur des catamarans ou des dériveurs à toute vitesse. Ils m’évitent de loin pour optimiser leur trajectoire et me font un geste de la main quand je les croise.

- moteureux ... : ils naviguent sur des vedettes plus ou moins grosses mais toujours à fond. La famille s'accroche pendant que le mari s'éclate au volant. Ils passent près de moi en m'ignorant du regard sans se soucier des vagues qu'ils engendrent. M'obligeant à modifier ma trajectoire.

Je fais une pause à St Briac puis reprends la mer pour prendre de l'avance et profiter de la mer clémente. Sur une pointe avant la plage de Saint Lunaire, j'observe des jeunes qui escaladent la falaise. Je pense que ça ne va pas être simple pour eux de descendre avant d'en voir un sauter entre les rochers. Il y a bien une quinzaines de mètres de haut. Spécialistes ou inconscients ?

Un casse-croûte sur la plage de Longchamp et je repars vers Dinard. Arrive la pointe de Décolle, au large le courant fort qui quitte la baie. Au bord les vagues déferlent sur la roche. Pas de doute, je passe au milieu. Dans la baie de St Malo la mer est calme et je pars directement vers le fort d'Harbour. Plusieurs embarcations profitent de la marée basse pour se poser sur les petites plages éphémères. Je repars en longeant St Malo vers la cale de Dinard qui fera office de dernier débarquement de l'aventure.

 

Ajouter un Commentaire